L’application de messagerie instantanée WhatsApp, propriété de facebook, a de sérieux concurrents, beaucoup plus sécurisé et respectueux de votre vie privée. Si vous avez sauté le pas et opté pour une messagerie alternative, n’oubliez pas de supprimer votre compte WhatsApp pour effacer toutes les données qui y sont rattachées.

Pourquoi il est faut arrêter d’utiliser WhatsApp

WhatsApp appatient à Facebook

Cet argument à lui seul devrait suffire. Fin de l’article !

Facebook a prouvé qu’il n’était pas digne de confiance avec les données personnelles de ses utilisateurs, soit en les vendant carrément (par exemple, Cambridge Analytica), soit en divulguant les données de dizaines de millions de comptes d’utilisateurs en raison de pratiques de sécurité insuffisantes ou inexistantes.

WhatsApp collecte beaucoup trop de données

Lorsque vous utilisez WhatsApp, aucune des métadonnées n’est chiffrée lorsque vous envoyez des messages. Et vous pouvez en apprendre beaucoup sur quelqu’un rien qu’à partir des métadonnées contenues dans les messages. WhatsApp sait, par exemple, quand vous discutez et avec qui. Il a accès à votre carnet d’adresses et peut lire la mémoire de votre smartphone. Ces métadonnées sont ensuite envoyées, stockées et analysées afin de compléter les informations que Facebook possède sur vous et ainsi lui permettre d’en savoir toujours plus sur vous et vos habitudes (afin d’afficher des publicités ciblées par exemple).

Leur politique de confidentialité fait peur

WhatsApp s’approprie toutes vos données et peut en faire absolument ce qu’il veut. C’est effrayant. Leur politique de confidentialité est en phase avec celle de facebook… en pire:

Afin que nous puissions exploiter et proposer nos Services, vous octroyez à WhatsApp une licence internationale, non exclusive, exempte de redevance, permettant l’octroi d’une sous-licence et cessible nous autorisant à utiliser, reproduire, distribuer, afficher et exploiter les informations (y compris le contenu) que vous téléchargez, soumettez, stockez, envoyez ou recevez sur nos Services ou par leur intermédiaire, ainsi qu’à en créer des œuvres dérivées. [...]

Le code n’est pas open source

Le code open source (comme sur Signal) peut être analysé par tous afin de déterminer si les mesures de sécurité sont correctement appliquées. Sur WhatsApp, c’est impossible. Avec des applications fermées telles que WhatsApp, il est pratiquement impossible de revoir le code et de voir si le chiffrement a été bien intégré. Impossible également de voir s’il y a des backdoors, si WhatsApp retranscrit vos conversations pour les stocker et les analyser, etc… Et autant dire que l’on peut imaginer le pire.

Vos messages ne sont pas complètement chiffrés

Si les messages échangés via WhatsApp sont chiffrés lorsqu’elles sont en transit, ce n’est pas la même chose pour les messages stockés en local sur votre téléphone. Ceux-ci sont en effet stockés en clair sur votre appareil et permettent à quiconque accèderait physiquement à votre smartphone de lire vos messages sans aucune difficultés.

Pire, toutes vos conversations sont par défaut enregistrées sur iCloud ou Google Drive par exemple, sans aucun chiffrement. Cela permet lorsque vous désinstallez puis réinstallez l’application, de restaurer les conversations. Cela permet aussi au FBI d’accéder beaucoup plus facilement à vos données (comme le rapporte Slate). Ce point est indiqué dans l’application « Les fichiers médias et les messages que vous sauvegardez ne sont pas protégés par le chiffrement de bout en bout de WhatsApp lorsqu’ils sont dans le Google Drive », .

Comment supprimer définitivement mon compte WhatsApp ?

Pour supprimer définitivement votre compte WhatsApp:

Ouvrez WhatsApp.
Appuyez sur les "trois points", puis pus d'options > Paramètres > Compte > Supprimer mon compte.
Saisissez votre numéro de téléphone au format international complet et appuyez sur SUPPRIMER MON COMPTE.
Sélectionnez une raison pour laquelle vous supprimez votre compte dans le menu déroulant.
Appuyez sur SUPPRIMER MON COMPTE.

Conclusion

Whatsapp ne devrait déjà plus être sur votre téléphone.

Partager cet article

Laisser un commentaire